Le Millepertuis aux mille et une facettes

Posté sur05/07/2018

Nom latin : Hypericum perforatum

Noms communs : Millepertuis, Herbe de la Saint Jean, Herbe à mille trous, Chasse diable

Famille : Hypéricacées

Partie utilisée chez Herbiolys : Partie aérienne fleurie fraîche bio

Protocole de fabrication : Eau de source peu minéralisée, alcool de grain bio, Millepertuis partie aérienne fleurie fraîche bio. Stockage en récipient en verre.

 

Millepertuis_Herbiolys

 

Droit, flexible, élancé, convivial et surprenant, voilà comment je pourrais qualifier l’aspect visuel du millepertuis. Millepertuis, son nom colle bien à ses feuilles puisque ces dernières donnent l’impression d’être percées de mille petits trous qui sont en réalité des glandes d’huiles essentielles transparentes.

Ses tiges droites et solides pouvant atteindre un mètre de haut nous donnent une impression de robustesse tout en restant flexible lorsque le vent ou la tempête sont là, nous permettant de rester concentré sur notre chemin tout en étant à l’écoute des perturbations qu’il peut y avoir mais sans nous arrêter dessus ou que cela ne prenne une importance démesurée.

 

Son aspect élancé lui vient certainement de sa recherche permanente de soleil avec lequel il est intimement lié, le soleil qui donne la chaleur et le réconfort qui nous manque en hiver. Ainsi le millepertuis pourra nous reconnecter à une part de lumière en nous et sera à privilégier lors des dépressions ou baisses de moral surtout pendant les mois d’hiver, rapportant le soleil dans le cœur de ceux qui se sentent tristes, seuls ou en deuil. Il agira également sur les troubles chroniques du sommeil et s’avèrera être un excellent anti infectieux et anti viral. Il est d’ailleurs capable de ralentir la prolifération du VIH. Lorsque la fleur est froissée entre les doigts, elle laisse s’échapper un liquide rouge contenant de l’hypéricine, un flavonoïde. C’est en grande partie cette hypéricine qui confère autant de vertus thérapeutiques au millepertuis et qui donne la magnifique teinte rouge à son macérat huileux. Ce dernier sera efficace pour soulager les brûlures, les coups de soleil, les piqûres d’insectes, les plaies par écrasement, les traumatismes aussi bien physiques que psychiques, les rhumatismes et les névralgies. Le millepertuis étant photosensibilisant il est préférable de l’appliquer le soir ou de ne pas s’exposer au soleil après application et cela pendant au moins 5h. Des études cliniques ont confirmé que le millepertuis par voie interne à dose normale n’entrainait pas de photosensibilisation et qu’il faudrait en ingérer de grandes quantités pour qu’il y ait un risque.

 

Lisières et clairières forestières correspondent à son biotope primaire et si la plante pousse à côté de votre maison sachez qu’elle repousserait le diable, d’où son ancien nom latin Fuga demonium signifiant "diable en fuite". Le millepertuis faisait partie des plantes de prédilection des sorcières qu’elles ramassaient à la Saint Jean, en tenue d’Eve et en marche arrière afin que leurs yeux ne captent aucune force des plantes, de manière à leur laisser toute leur puissance et leur force magique.  Le millepertuis se récolte à la Saint Jean en plein soleil, au moment où la photosynthèse est la plus forte, permettant ainsi de capter une plus grande quantité de principes actifs.

Interdite puis réautorisée, l’utilisation du millepertuis ne fait pas l’unanimité car beaucoup de médicaments sont contre-indiqués avec le millepertuis et certains professionnels de santé préfèrent ne pas l’utiliser ou la conseiller par manque de connaissances.

 

Pour faire le point sur les contre-indications, seules les femmes enceintes, allaitantes et les enfants en bas âge ne doivent pas en consommer. Il peut exister des effets indésirables chez les personnes schizophrènes ou atteintes de troubles bipolaires. Les interactions sont quant à elles assez nombreuses, ainsi si vous choisissez de consommer du millepertuis il faudra éviter de consommer des anti dépresseurs de synthèse de la famille des inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine, de la famille des inhibiteurs de la monoamine-oxydase ou des tricycliques. Certains médicaments comme les contraceptifs oraux, inhibiteur de protéase, statine, warfarine, antipsychotique, agents de chimiothérapies, inhibiteur immunitaire, digoxine peuvent voir leur efficacité également réduite.

 

Bien évidemment n’arrêtez pas vos traitements chimiques pour prendre du millepertuis sauf si vous êtes accompagné par un professionnel de santé ! Je pense néanmoins qu’il est important de remettre les choses dans l’ordre : ce n’est pas le millepertuis qui est contre indiqué avec tel ou tel médicament mais bien le médicament qui est contre indiqué avec le millepertuis, car ce dernier était là bien avant les médicaments chimiques et a certainement soigné et aidé bien plus de personnes depuis son existence que les traitements allopathiques. Mais là c’est une autre histoire !

 

Concernant les conseils d’utilisation je pense qu’il est souhaitable de commencer par 5 gouttes d'extrait hydro-alcoolique de Millepertuis matin et soir pendant une semaine, 10 gouttes matin et soir la deuxième semaine et 15 gouttes matin et soir la troisième semaine. Des fenêtres thérapeutiques peuvent être réalisées les weekends pour éviter un arrêt brutal d’une semaine. L’arrêt devra également se faire progressivement.

 

Céline Bouyssonie, naturopathe

 

* Si vous souhaitez plus d’informations sur les contre-indications des plantes médicinales et notamment du millepertuis je vous recommande un livre que tout amateur ou professionnel des plantes devrait avoir dans sa bibliothèque « Guide des contres indications des principales plantes médicinales » de Michel Dubray paru aux Editions Lucien Souny.

Produits associés
Laissez un commentaire
Laisser une réponse
Connectez-vous pour poster un commentaire.
Mon compte
La lettre Herbiolys
Le blog

Créez un compte gratuit pour utiliser les listes de souhaits.

Se connecter