la saponification

Posté le12/03/2021

De la plante à la savonnette, comment combiner saponification et bienfaits des plantes.

On en trouve de toutes les couleurs, de toutes les tailles, avec des odeurs très variées. Près de l'évier, dans la salle de bains, ou emballé dans un joli paquet cadeau pour faire plaisir, le savon fait aujourd'hui partie de notre quotidien. D'abord très simple et fonctionnel, il a été décliné sous une infinité de versions. Aujourd'hui, beaucoup d'entre nous revenons à l'essentiel : l'attrait pour des packagings vendeurs et des compositions synthétiques a tendance à laisser place à la volonté de se laver avec des savons sains, agréables et respectueux de la planète. Nombreux sont ceux qui se lancent même dans la fabrication de leurs propres savons, quand d'autres se renseignent pour trouver le savon qui leur convient le mieux.

Ici, nous revenons sur l'histoire de cet élément phare de notre salle de bains, pour ensuite vous raconter comment nous fabriquons notre gamme de savons à froid. Cette dernière vient boucler la boucle, en reprenant les bases d'un savoir-faire ancestral et en lui additionnant les propriétés que nous savons aller puiser auprès des plantes. Le résultat est haut en couleur, en senteurs et en bienfaits ! 

Un peu d’histoire : le savon, héritage de l'antiquité.

Qu’est-ce que le savon ? Le savon est issu d’un procédé ancestral qui consiste à mélanger du carbonate de potassium (obtenu par extraction de cendres avec de l’eau) et de la graisse. Si il est assez difficile de dater avec précision l’apparition des premiers savons, on retrouve des traces écrites de leur existence en Mésopotamie, environ 2500 ans avant J.-C. Les sumériens employaient cette pâte pour laver leurs tissus et soigner les maladies de peau.

1500 ans avant J.-C., les égyptiens mentionnent la fabrication et l’utilisation du savon à des fins thérapeutiques. A cette même époque, ils utilisent le « natron » dans leurs tâches d’hygiène quotidienne. Le natron est un minéral blanc issu d’une roche contenant essentiellement du carbonate et du bicarbonate de sodium. Il sert à laver, désinfecter, nettoyer, conserver les aliments, embaumer les corps…

Il y a environ 3000 ans, les syriens fabriquaient un savon à base d’huile d’olive et de baies de laurier. Ce savoir faire s'est perpétué à travers le temps jusqu'au XX° siècle. Avant qu’Alep ne soit détruite par la guerre civile en 2012, son savon était produit à grande échelle (entre 30 et 50 000 tonnes par an selon certains savonniers). Aujourd’hui qualifié de « plus vieux savon du monde », le savon d’Alep est à nouveau produit et exporté dans le monde entier.

Vous l’aurez compris, le savon est un produit dont les émanations antiques fleurent bon le proche et le moyen orient. Mais son histoire ne s’arrête pas là...

Enfin, vers 600 ans avant J.-C., les phéniciens introduisirent le savon dans notre mythique ville de Marseille, Massilia.  En Europe, les savons de Marseille et de Castille connaîtront leurs heures de gloire bien après J.-C. Mais en France, il faudra attendre le XIXe siècle pour qu’on utilise le savon quotidiennement dans notre hygiène corporelle. Aujourd'hui, le savon est un des emblèmes de la cité phocéenne, située à quelques 200 kilomètres au sud du laboratoire.

 

Comment fonctionne la saponification ?

La saponification est une réaction chimique exothermique (qui dégage de la chaleur). On la dit lente et totale (il ne reste plus de réactifs à son issue). On l’obtient en mélangeant une base forte (soude ou potasse) avec un corps gras (comme de l’huile végétale ou de la graisse animale). L’hydrolyse du corps gras produit du savon et de la glycérine. Avec la soude on obtient des savons durs. Avec la potasse on obtient des savons liquides ou mous.

Deux techniques principales existent : la saponification à chaud est rapide. La saponification à froid est plus longue mais elle préserve les propriétés des graisses . Il est évident que la cuisson d’une huile végétale peut diminuer ses qualités.

Pour les conserver dans leur totalité, le procédé de fabrication à froid sera optimum.

Cela dit, la qualité des huiles qui supportent de hautes températures sera relativement peu altérée lors de la saponification. Les huiles de coco, d’olive, de colza  ou de pépins de raisin supportent ces hautes températures.

La saponification à chaud

Le savon d'Alep et le savon de Marseille par exemple sont obtenus par traitement à chaud d'huile d'olive par de la soude. Ils sont fabriqués selon la formule simplifiée : huile d’olive + soude = savon + glycérol. Les ingrédients sont chauffés pendant plusieurs heures (à plus de 100°C) afin d’accélérer le processus chimique.

L’obtention du savon à chaud, se fait sur plus d’une semaine et comprends 4 phases :

  1. L’empâtage : action de mélanger et de faire bouillir l’eau, la soude et les corps gras.
  2. Le relargage : les deux produits issus de l’empâtage sont séparés en ajoutant de l’eau salée. On ne gardera que la partie du haut.
  3. La cuisson : la pâte de savon restante est portée à ébullition pendant plusieurs heures avec un supplément de soude.
  4. Le lavage : il élimine le glycérol et l’excès de soude.

Ici, au laboratoire, nous avons opté pour une autre technique, la saponification à froid.

La saponification à froid

Plus lente que la saponification à chaud, cette technique est à privilégier si l'on cherche à conserver tous les bienfaits des ingrédients composant le savon. C'est une réaction chimique qui se fait par mélange des ingrédients à température ambiante ou à très basse température. La réaction chimique de saponification se produit lors du mélange initial et perdure jusqu’au séchage. Contrairement à la saponification à chaud, ce même séchage prendra 3 à 4 semaines.

En raison de la qualité du savon qui en est issu, c'est ce procédé que notre laboratoire a choisi. De plus, nous avons opté pour la fabrication de savons surgras, connus pour leurs vertus nourrissante et adoucissante pour la peau. Le processus de fabrication de nos savons sera décrit plus bas, en prenant pour exemple la fabrication du savon phare de la gamme Herbiolys, le savon Capra au lait de chèvre des Hautes-Alpes.

Le savon surgras, doux et nourrissant pour la peau

On qualifie le savon de surgras lorsque la soude est complètement consommée et qu’il reste une quantité de matière grasse non saponifiée. Ce déséquilibre peut être obtenu en réduisant la quantité de soude initiale, ou en surgraissant de manière additionnelle le savon à l’issue de la saponification.

Le savon « surgras » ainsi obtenu, sera plus doux, plus hydratant et plus nourrissant. Il lave tout en prenant soin de la peau.

Les savons Herbiolys 

La gamme de savons fabriqués par notre laboratoire est dans la lignée de tous les produits que nous fabriquons. Soucieux de retransmettre le pouvoir des plantes de la manière la plus pure qui soit, tout en respectant l'environnement, nous avons mis en place un process de fabrication exigeant. 

Tout d'abord, au niveau du choix des ingrédients. Nous utilisons des matières grasses végétales nobles comme l’huile de coco, l’huile d’olive, l’huile d’avocat, le beurre de karité, de cacao ou encore l’huile d’amande douce.

Afin de conserver 100% des qualités de nos ingrédients, nos savons sont fabriqués à froid. De même, nous avons opté pour la production de savons surgras, pour le plaisir de votre peau. l'ensemble de notre gamme de savons est certifiée Nature et Progrès, Eco Cert (Cosmétique Bio) et Labellisée Slow Cosmétique.

Présentation du savon Capra

Avec ses graines de pavot et ses senteurs subtiles de patchouli et d'agrumes, il envoute et invite au voyage. Nourrissant et hydratant, il prend soin des peaux les plus sensibles.

Voici les 4 étapes de sa fabrication :

  • Préparation de la matière

Une fois chauffée, la base huileuse (coco, karité, huile d'olive et de tournesol) est mélangée avec la base aqueuse (mélange de soude et d'eau distillée de sureau). Ce mélange est homogénéisé et la réaction de saponification l'épaissit.

Puis la base en surgras est ajoutée. C'est prêt à être coulé !

  • Fin de la saponification

C'est la base en surgras qui contient les huiles essentielles, le lait de chèvre et les graines de pavot, qui donnent à ce savon son caractère. Les savons sont ensuite moulés dans des récipients en bois. La préparation restera dans ce moule tout au long de la phase de "gel". Puis, place à la découpe.

  • Séchage

Les pains de savon sont divisés sous forme de grands morceaux rectangulaires. Ils sont ensuite découpés au fil pour atteindre leur taille finale. Enfin, le temps opère : ils sèchent pendant 3 semaines sur des rayonnages dans notre savonnerie. Leur odeur envoûtante nous envahit dès que nous nous en rapprochons !

  • Découpe et mise en étuis

A l'issue de cette période de séchage les savons peuvent enfin être tamponnés et chanfreinés afin de casser les angles pour un meilleur confort à la prise en main du savon. Ils sont alors prêts à être mis en étuis !

Le procédé mis en place pour fabriquer les autres savons de la gamme Herbiolys est similaire à celui-ci. La composition de chaque savon diffère, afin de répondre aux différents goûts et besoins. Du savon très simple, sans huiles essentielles pour les bébés et les peaux sensibles (Amandine, Lavandine, Rosaline), au savon dont l'odeur prononcée invite au voyage (Forest, Capra, Menthe), en passant par des senteurs communes, qui nous rappellent notre enfance (Mandarine, Lavande)... Tout simplement, en éveillant nos sens, l'utilisation quotidienne d'un savon qui nous plaît peut transformer les gestes quotidiens en moments de bien-être et de détente. 

Et vous, quel type de savon vous attire le plus? 

Attention : Si cette présentation vous a donné envie de fabriquer vous-mêmes vos savons, attention toutefois à appliquer un protocole rigoureux. Les matières premières utilisées, si la saponification n'est pas complète, peuvent avoir des effets néfastes sur votre santé et votre peau. 

 

 

 

Produits associés
Laissez un commentaire
Laisser une réponse
Connectez-vous pour poster un commentaire.
Mon compte
La lettre Herbiolys
Le blog

Créez un compte gratuit pour utiliser les listes de souhaits.

Se connecter