Les 5 plantes des maux de l’hiver

Posté le06/01/2020

L’hiver est bel et bien là, et avec lui les petits maux habituels sont de retour : toux, rhume, grippe, bronchite, otite, angine, gastroentérite… Virus et bactéries mettent notre système immunitaire à rude épreuve ! Heureusement les plantes médicinales sont nos alliées pour passer l’hiver en douceur.

Voici 5 plantes et bourgeons pour lutter naturellement contre les maux de l’hiver !

 Herbiolys phytothérapie plantes maux de l'hiver herbe aux chantres


Phytothérapie de Violette (Viola odorata) : contre la bronchite, la toux et la grippe

 

Cette jolie fleur si commune dans nos sous-bois est d’une efficacité redoutable contre les affections respiratoires ! La violette est en effet un très bon expectorant, utile en cas de bronchite ou d’infection pectorale. Béchique, elle soulage la toux irritative et calme la douleur grâce à ses propriétés anti-inflammatoires.

 

La violette est également antiseptique et fébrifuge : elle fait diminuer la fièvre et soigne les infections. Elle sera donc intéressante en cas d’état grippal ou de grippe avérée. Enfin, la violette est fluidifiante et aide à décongestionner le nez en cas de rhume ou de rhinite.

 

Bon à savoir : La violette est un laxatif doux qui apaise l’inflammation des intestins. Elle est intéressante en cas de constipation chronique ou passagère.

 

Pour les enfants, l’extrait hydroalcoolique de Mauve (Malva sylvestris) ou de Guimauve (Althaea officinalis) a des propriétés similaires. Nous pourrons y associer la phytothérapie de Sureau (Sambucus nigra) pour faire baisser la fièvre.

 

Lire aussi : Les 6 plantes indispensables des enfants.

 

Voir la phytothérapie de Violette odorante bio.

 

 

Phytothérapie d’Aigremoine (Agrimonia eupatoria) : contre la gastro

 

L’aigremoine, plante méconnue qui pousse spontanément dans les prés et talus, est la plante idéale en cas de gastroentérite ! Tout en combattant l’infection, l’aigremoine protège la paroi de l’intestin et la muqueuse gastrique de l’irritation.

 

L’aigremoine est également antispasmodique et elle aide à faire baisser la fièvre. Grâce à sa grande richesse en tanins, elle est volontiers astringente et anti-inflammatoire. On la recommande donc en cas de diarrhées aigües, comme c’est bien souvent le cas lors d’une gastro.

 

Pour lutter plus spécifiquement contre la diarrhée, on pourra lui associer l’extrait hydroalcoolique de feuilles de Noyer (Juglans regia). Et chez les enfants, la myrtille, en baies sèches ou en phytothérapie (Myrtillus communis) fait des merveilles !

 

Bon à savoir : On utilise également l’aigremoine en bain de bouche ou en gargarismes pour soigner le mal de gorge, les inflammations dentaires ou gingivales, l’angine ou la pharyngite.

 

Voir la phytothérapie d’Aigremoine bio.

 

 

Phytothérapie d’Herbe aux chantres (Sisymbrium officinale) : contre les maux de gorge

 

L’herbe au chantres, connue également sous le nom d’érysimum ou érésimum, est une plante médicinale spécifique de la gorge. Mucolytique et expectorante, elle est utile pour lutter contre la toux, l’angine, la pharingyte, la laryngite ou encore la trachéite.

 

Comme son nom l’indique, l’herbe aux chantres est intéressante pour… les chanteurs ! Et plus largement, elle sera d’une aide précieuse en cas de gorge enrouée, d’extinction de voix ou d’aphonie, car elle soulage les cordes vocales inflammées. On peut l’associer sans problème à de la Propolis bio pour stimuler les défenses immunitaires.

 

Bon à savoir : L’herbe aux chantres est également utilisée pour soulager les douleurs de la vésicule biliaire, notamment en cas de calculs biliaires.

 

Voir la phytothérapie d’Herbe aux chantres bio.

 

 

Gemmothérapie d’Eglantier (Rosa canina) : contre les otites

 

Le bourgeon d’églantier est un anti-inflammatoire spécifique de la sphère ORL. Il est particulièrement utile pour lutter contre les troubles ORL chroniques comme les otites, mais aussi les pharyngites, rhinopharyngites, laryngites, trachéites…

 

La gemmothérapie d’églantier est très intéressante pour les enfants car elle stimule également le système immunitaire en douceur. On la dit adaptogène pour les plus petits, comme le bourgeon de Cassis (Ribes nigrum) l’est pour les adultes. Ces deux bourgeons pourront d’ailleurs être associés efficacement en cas de troubles ORL associés à des allergies.

 

Le bourgeon d’églantier apporte également son soutien à l’organisme fatigué lors de longues périodes de convalescence. Il agit en profondeur pour les personnes affaiblies, carencées ou déminéralisées.

Bon à savoir : Le bourgeon d’églantier a également une action anti-inflammatoire sur la sphère ostéo-articulaire et au niveau du système digestif. En prévention de la gastroentérite, on pourra le prendre en cure associé au bourgeon de Noyer (Juglans regia) ou à des probiotiques.

 

Voir la gemmothérapie d’Eglantier bio originale ou la gemmothérapie d’Eglantier bio sans alcool.

 

 

Gemmothérapie d’Aulne glutineux (Alnus glutinosa) : contre les infections respiratoires

 

Véritable antibiotique naturel, le bourgeon d’aulne glutineux stimule naturellement le système immunitaire. Il est particulièrement recommandé dans les infections avec production de mucosités : bronchite, rhinite, rhinopharyngite, pneumopathie, pleuropneumonie et congestions pulmonaires.

 

En cas de grippe ou d’affection respiratoire avec présence de fièvre, on peut le prendre en association avec le bourgeon de Peuplier (Populus nigra). On utilise également le bourgeon d’aulne glutineux en cas d’asthme ou d’allergie respiratoire car il va participer à la désensibilisation.

 

Anti-inflammatoire global, la gemmothérapie d’aulne glutineux est considérée comme un draineur global tout comme le bourgeon de Cassis (Ribes nigrum). En cas d’antibiothérapie, l’aulne glutineux va protéger et aider à la restauration de la flore intestinale.

 

Lire aussi : Aulne blanc et aulne glutineux, des propriétés bien distinctes

 

Bon à savoir : Le bourgeon d’aulne glutineux est un excellent stimulant de la circulation sanguine, et plus particulièrement de la microcirculation cérébrale. Il améliore ainsi les capacités cognitives et la mémoire. L’aulne glutineux est aussi hypocoagulant, permettant d’éviter la formation de caillots sanguins ou de thrombose.

 

Voir la gemmothérapie d’Aulne glutineux bio originale ou la gemmothérapie d’Aulne glutineux bio sans alcool.

 

 

Un hiver en forme avec les plantes médicinales

 

Pour éviter les infections durant la période hivernale, quelques conseils sont d’actualité :

  • Couvrez-vous : à l’extérieur, veillez à couvrir suffisamment votre tête, votre gorge et vos pieds.
  • Si possible, évitez les courants d’air.
  • Usez et abusez des tisanes réconfortantes, avec un peu de miel et de citron : eucalyptus, sarriette, laurier, menthe poivrée… et avec plus de parcimonie : thym, origan (pas plus de 15 jours à raison d’une tasse par jour).
  • Lavez-vous les mains régulièrement.
  • Ne surchauffez pas votre chambre : 19°C est la température idéale pour dormir.
  • N’hésitez pas à faire une cure préventive avant l’hiver : extrait de propolis, phytothérapie d’argousier ou d’échinacée, extrait de pépins de pamplemousse, probiotiques associés au bourgeon de Noyer…

 

 

 

Cet article n’est pas destiné à l’automédication : les conseils cités dans ce texte sont délivrés à titre informatif et ne remplacent en aucun cas un avis ou une prescription médicale. Ils ne sauraient se substituer aux diagnostics et ordonnances délivrés par les médecins qui sont les seuls habilités à délivrer des traitements médicaux thérapeutiques.

 

Crédit photo : Gérard Ducerf www.promonature.com

Produits associés
Laissez un commentaire
Laisser une réponse
Connectez-vous pour poster un commentaire.
Mon compte
La lettre Herbiolys
Le blog

Créez un compte gratuit pour utiliser les listes de souhaits.

Se connecter