Le bourgeon de Cassis, star de la gemmothérapie !

Posté le27/08/2019

Le cassissier, arbrisseau aux petites baies noires, est connu depuis le Moyen-Age pour ses vertus thérapeutiques. Considéré comme un « élixir de longue vie » le bourgeon de Cassis est une véritable panacée, ce qui en fait la star incontestée de la gemmothérapie !

Herbiolys bourgeon de cassis gemmothérapie bio cassissier

Nom latin : Ribes nigrum

Nom commun : Cassissier, Cassis, Groseillier noir

Famille : Grossulariacées, Saxifragacées

Partie utilisée chez Herbiolys : bourgeon de feuille frais

Protocole de fabrication : Eau de source faiblement minéralisée, alcool de grain bio (sans gluten), glycérine végétale bio, bourgeons de Cassissier frais bio. Mise en macération immédiate sur le lieu de cueillette, stockage en récipient en verre.

 

 

Le Cassissier, un arbuste aux propriétés remarquables

 

Petit arbuste buissonnant, le cassissier dépasse rarement deux mètres de hauteur. S’il est originaire de l’Europe et pousse de façon spontanée sur tout le continent européen, on en trouve assez rarement à l’état sauvage, aussi le cassis est-il le plus souvent cultivé. Espèce pionnière, le cassissier apprécie les zones humides et marécageuses, les tourbières et les sols incultes près des rivières qu’il partage avec l’aulne ou le frêne.

Très résistant, le cassissier peut survivre à des températures allant jusqu’à -40°C et pousser jusqu’à 3000 mètres d’altitude. Il est peu exigeant et fait le bonheur de nombreux jardiniers amateurs. Le cassissier est capable de pousser sur des sols totalement inondés, privés d’oxygène, sur lesquels il pourra avoir une action drainante, permettant ainsi de ré-oxygéner le milieu.

Le cassissier est extrêmement aromatique : ses feuilles, riches en terpènes et en huile essentielle, exhalent une odeur tout à fait caractéristique. Ces fleurs en grappes donnent des fruits, les cassis, riches en vitamine C et en antioxydants notamment, mais surtout bien connus des gastronomes pour la richesse de leurs arômes.

 

Le bourgeon de Cassis, des vertus médicinales connues depuis le Moyen-Âge

 

Si le cassis était déjà connu dans l’Antiquité grecque, son utilisation en tant que plante médicinale a été pour la première fois évoquée par Hildegarde de Bingen au XIIe siècle. Elle nomme alors le cassissier « arbre aux goutteux » et préconise notamment son utilisation pour soulager les problèmes de rhumatismes, d’arthrose ou de goutte. Il est peu cité dans la pharmacopée jusque dans les années 1700 où l’abbé Bailly de Montaran rédige un traité de phytothérapie intégralement dédié au cassis. Le moine chante les louanges de cette panacée dans divers ouvrages qui paraitront au cours du XVIIIe siècle : le cassis serait selon lui rien de moins qu’un élixir de longue vie.

 

La gloire du cassis connaitra son apogée lorsque le roi Louis XV, s’arrêtant déjeuner dans une auberge de Neuilly après une partie de chasse, déguste pour la première fois du vin de cassis, alors appelé ratafia de cassis. Il apprécie tellement la boisson qu’il la fait découvrir à la cour, mettant ainsi à la mode le « ratafia de Neuilly », ce qui conduira, près d’un siècle plus tard, au succès de la bien connue crème de cassis.

 

Son nom latin « ribes » viendrait de l’arabe « ribas » qui signifie groseille. Le mot « cassis » quant à lui, serait apparu assez tardivement dans la langue française, et son origine demeure mystérieuse encore aujourd’hui. L’hypothèse la plus souvent avancée serait que « cassis » serait la transposition du latin « cassia » qui désigne un autre arbuste, la casse, avec laquelle il partagerait des propriétés médicinales.

 

 

Le bourgeon de Cassis, formidable anti-inflammatoire !

 

Le bourgeon de Cassis est probablement celui qui a fait l’objet du plus grand nombre d’études scientifiques depuis les années 1960 et l’avènement de la gemmothérapie grâce au Dr Pol Henry. Ce remarquable bourgeon est considéré comme une panacée au sens de la pharmacopée : capable d’agir sur tout l’organisme, il a un champ d’action très large, permettant à la fois de conserver une santé de fer et de prolonger la longévité.

 

Antioxydant, antiviral et antibactérien, c’est tout d’abord par son action anti-inflammatoire que le bourgeon de cassis se distingue. Le bourgeon de cassissier stimule spécifiquement la production de cortisol par les glandes surrénales et agit en ce sens comme une cortisone naturelle. On le dit d’ailleurs « cortisone-like ». Il va également inhiber le processus même de l’inflammation grâce à sa haute teneur en flavonoïdes.

 

Le bourgeon de cassis peut être considéré comme un anti-inflammatoire au sens large. Il va agir sur tous types d’inflammations : muqueuses, peau (urticaire, psoriasis, eczéma sec, acné, démangeaisons diverses), mais aussi articulationsrespiration (sphère ORL) ou digestion.

 

 

Le bourgeon de Cassis, contre les rhumatismes et les douleurs articulaires

 

En plus de son action sur l’inflammation, le bourgeon de cassis est un draineur de premier plan. Il va permettre de débarrasser l’organisme du cholestérol, de l’urée ou encore de l’acide urique, ce dernier étant à l’origine de nombreux troubles du système articulaire lorsqu’il est présent en trop grande concentration.

 

La gemmothérapie de cassis est donc parfaitement indiquée pour lutter contre les rhumatismes, la goutte, l’arthrite, les douleurs articulaires ou encore la spondylarthrite ankylosante. En traitement de fond de l’arthrose, on pourra l’associer au bourgeon de Pin à crochets (Pinus montana).

 

Le cassis aura également une action bénéfique sur les tendinites, lombalgies et les inflammations des ligaments, qu’il est capable de rendre plus souples. On pourra pour cela l’associer au bourgeon de Vigne vierge (Ampelopsis veitchii). Enfin, le bourgeon de cassis sera également intéressant lors de chocs ou de traumatismes (fractures, déchirures musculaires, entorses, contusions) car il permettra d’évacuer les toxines produites par l’organisme afin de récupérer plus rapidement.

 

 

Le bourgeon de cassis, contre les allergies

 

Le cassissier est LE bourgeon des personnes allergiques ! Grâce à ses propriétés anti-inflammatoires et son action drainante, le bourgeon de cassis va permettre de lutter efficacement contre tous types d’allergies, qu’elles soient cutanées, respiratoires, alimentaires ou médicamenteuses.

 

Sa richesse en flavonoïdes lui permet également d’avoir une action antihistaminique naturelle. Le bourgeon de cassis sera donc le premier recours en cas de rhume des foins, d’allergie au pollen, d’asthme allergique mais aussi d’emphysème ou de coryza. Le bourgeon de cassis peut également permettre d’entamer la désensibilisation en cas d’allergie chronique.

 

Le bourgeon de cassis potentialise l’effet des autres bourgeons, il sera donc très intéressant de l’associer sur des problématiques particulières. Par exemple, en cas d’allergie alimentaire ou d’allergie au pollen, il peut être intéressant de le coupler au bourgeon de Romarin (Rosmarinus officinalis) qui va permettre de drainer le foie. En cas d’allergie médicamenteuse, c’est le bourgeon de Genévrier (Juniperus communis) que l’on pourra lui associer. En cas d’asthme allergique, on pourra le prendre en même temps que le bourgeon de Viorne (Viburnum lantana). Enfin, en cas d’eczéma d’origine allergique, on associera le bourgeon de cassis au bourgeon de Cèdre du Liban (Cedrus libani) si l’eczéma est sec, et au bourgeon d’Orme (Ulmus campestris) si l’eczéma est suintant.

 

Le bourgeon de cassis fait partie des plantes de base de la sphère ORL en général. Il sera utile en cas de bronchite, sinusites, laryngites, rhinopharyngites et rhinites chroniques. Pour les enfants qui ont subi de nombreux traitements antibiotiques à causes d’infection ORL répétées, le bourgeon de cassis pourra être intéressant associé à la gemmothérapie d’Eglantier (Rosa canina).

 

 

Le bourgeon de cassis, contre la fatigue et le stress

 

Avec un système nerveux sur-stimulé comme c’est le cas pour les personnes stressées, l’organisme s’épuise petit à petit, le système immunitaire s’affaiblit et le corps est plus sujet à la fatigue, aux infections et aux coups de froid. En régulant le fonctionnement endocrinien, dont les glandes surrénales, le bourgeon de cassis va aider à lutter contre la fatigue, l’asthénie et la sensation d’épuisement en général.

 

Le bourgeon de cassis sera donc idéal pour les personnes stressées et fatiguées, auxquelles on pourra également conseiller de prendre le bourgeon de Figuier (Ficus carica) en association. Mais il conviendra également très bien aux personnes convalescentes, aux personnes âgées ou fatiguées, tout comme à celles qui traversent des épisodes de stress intenses (examens par exemple).

 

Lors de périodes de maladies avec des traitements médicamenteux (grippe, infections virales), le bourgeon de cassissier pourra être pris en association avec de la Propolis ou de l’extrait hydro-alcoolique d’Argousier (Eleagnus/Hippophae rhamnoides) pour stimuler le système immunitaire.

 

A noter que le bourgeon de cassis aide également à lutter contre l’anémie et l’insuffisance de réserve en fer dans les analyses sanguines (ferritine).



Le bourgeon de cassis, pour la digestion et la sphère uro-génitale

 

La gemmothérapie de cassis, grâce à son action anti-inflammatoire et à sa richesse en flavonoïdes, va agir sur les inflammations de l’appareil digestif comme les colites, gastrites, hernies hiatales, pancréatites ou hépatites. Il peut aussi être intéressant dans la maladie de Crohn, en association avec le bourgeon de Figuier (Ficus carica).

 

Le bourgeon de cassis agit en particulier au niveau des reins : il peut être utile en cas d’insuffisance rénale légère et permet de lutter contre les calculs rénaux (lithiase). Il peut être utile en tant qu’anti-inflammatoire dans les cas de prostatite chronique, de syndromes urinaires inflammatoires ou d’hypertrophie prostatique (en association avec le bourgeon de Séquoia, Sequoiadendron giganteum).

 

Chez la femme, le bourgeon de cassis sera intéressant en cas de kystes ovariens ou de fibromes localisés au niveau de l’utérus. On pourra alors l’associer au bourgeon de Framboisier (Rubus idaeus).

 

Après cette description des fabuleuses vertus de la gemmothérapie de cassissier vous comprenez maintenant pourquoi il reste le bourgeon incontournable de la gemmothérapie.

En fait, s'il y a un bourgeon à avoir en permanence chez soi c’est bien lui ! Le cassissier est à la gemmothérapie ce que la lavande est aux huiles essentielles.

 

Voir la gemmothérapie de Cassissier bio originale ou la gemmothérapie de Cassissier bio sans alcool.

 

 

Cet article n’est pas destiné à l’automédication : les conseils cités dans ce texte sont délivrés à titre informatif et ne remplacent en aucun cas un avis ou une prescription médicale. Ils ne sauraient se substituer aux diagnostics et ordonnances délivrés par les médecins qui sont les seuls habilités à délivrer des traitements médicaux thérapeutiques.

Crédit photo : Gérard Ducerf www.promonature.com

Produits associés
Gemmothérapie

Bourgeon régulateur du système nerveux, il est connu pour lutter contre le stress, les troubles du sommeil, la boulimie émotionnelle et les troubles digestifs en particulier...
16,02 €
(4,1/5) sur 11 note(s)

En stock

Laissez un commentaire
Laisser une réponse
Connectez-vous pour poster un commentaire.
Mon compte
La lettre Herbiolys
Le blog

Créez un compte gratuit pour utiliser les listes de souhaits.

Se connecter